Aeropicus

Zhangjiajie : les montagnes d'Avatar sont bien réelles !

Les montagnes d’Avatar ? 

Accrochez-vous, on s’attaque à un sacro-saint morceau du tourisme de l’empire du Milieu : Zhangjiajie ou « les montagnes d’Avatar ».

Pour les frileux du mandarin, ça se prononce « Djang tjia tjie ».

Djang tjia tjie est un parc naturel situé dans le Hunan, province intérieure Chinoise, à 1200 km de Pékin.

Zhangjiajie : carte de la Chine

Entre fiction et réalité

Depuis la sortie d’un certain blockbuster dans lequel des humanoïdes bleutés vivent en osmose avec la nature environnante, il a été rebaptisé « Parc des montagnes d’Avatar ». Car le réalisateur s’est sans équivoque inspiré du paysage atypique propre à Zhangjiajie pour créer les décors de son film. De ce fait, la Chine a su saisir l’opportunité pour surfer sur le succès engendré par l’œuvre. Il ne faudra donc pas s’étonner de voir les sculptures de quelques créatures imaginaires côtoyer les singes et jalonner votre randonnée.

Même sans film, aussi connu soit-il, le lieu a de quoi attirer un flux croissant de curieux.  La beauté des paysages et les curiosités géologiques qu’il propose sont simplement époustouflantes. Entre pics majestueux, hauteurs vertigineuses, végétation luxuriante et atmosphère mystique, il y a de quoi ravir toute soif d’aventure.

La preuve en image !

Le parc de Zhangjiajie est situé dans la province du Hunan, en Chine.

De Zhangjiajie à Zhangjiajie

Attention cependant à ne pas tout confondre : Zhangjiajie est le nom de la ville à proximité du parc éponyme. Comptez 1 heure pour faire la jonction en bus monnayant la modique somme de 12 RMB. Un taxi vous en coûterait 100. Si vous arrivez en train à Zhangjiajie, la station de bus est à trois minutes à pied sur votre gauche depuis les portes principales de la gare.

Une fois dans le bus, indiquez d’entrée de jeu le nom du parc au chauffeur faute de quoi, vous risquez fort de poursuivre votre voyage jusqu’aux tréfonds du Hunan. Enfin, si personne ne vous réclame le montant de la course à prime abord, ne vous affolez pas, c’est qu’il vous sera demandé plus tard en milieu de trajet.

Que voir à Zhangjiajie 

Avec ses 10 0000 km2 de superficie, le parc de Zhangjiajie offre matière à voir. Pour ceux qui désirent aller droit au but, sachez qu’il y a deux spots majeurs à ne louper sous AUCUN prétexte !

Tout d’abord, ouvrez cette carte, je vous explique.

1 Yuanjiajie (Avatar shooting area sur la carte)

Yuanjiajie fut ma première vision vertigineuse des montagnes d’Avatar. Une forêt de pics déchiquetés recouverts d’une végétation abondante se dresse fièrement à chaque détour du chemin. Du haut de leurs 400 mètres de moyenne, les sommets peinent à dépasser la tour Eiffel. En revanche, la forme effilée qui les rend uniques au monde permet aux curieux de se confronter à une multitude de vides abrupts. L’immensité côtoie alors le bout de votre semelle et votre fascination se moque de la gravité.

Le mont Hallelujah est une figure du parc de Zhangjiajie puisqu'elle apparaît également dans le film Avatar de James Cameron

Comment s’y rendre ?

Si vous êtes venu en bus comme précédemment détaillé, achetez votre ticket à la porte d’entrée Est Wujiayu. Embarquez ensuite à bord d’une des navettes du parc et arrêtez-vous au parking « Four streams crossroad ». Engagez-vous ensuite sur le seul sentiez pédestre possible (orange sur la carte). Vous voilà en train de sinuer entre monts et ruisseaux. 30 minutes plus loin, empruntez la seule bifurcation à droite qui se présentera sous la forme d’une volée d’escaliers. Au terme de l’ascension, déambulez enfin le long du sentier longeant les falaises.

Le côté des fainéants :

La marche vous donne de l’urticaire ? Vous n’avez pas le temps/l’envie/voir les deux de randonner des heures ? Arrêtez-vous donc un arrêt plus loin en bus, sur le parking menant à l’ascenseur Bailong.

Vous avez bien lu. Un ascenseur. Tout ce qu’il y a de plus naturel. L’infrastructure est une quenelle ouverte à la face de l’environnement, mais il faut reconnaître que la vue à du cachet.

Les montagnes d'Avatar à Zhangjiajie en Chine.

2 – Tianzi Mountains

Que dire des Tianzi Mountains, si ce n’est que je ne les ai pas vus. En cause, un brouillard aussi épais qu’une béchamel. C’est avec une profonde déception que j’ai entamé les 2 heures de randonnées en direction de la sortie du parc. Une déception qui s’est peu à peu évanouie dans le calme et le silence feutré de l’atmosphère ambiante.

Je ne peux donc que vous recommander d’aller faire un tour sur Google pour vous faire une idée de la beauté du lieu !

Si cela venait à vous arriver, pour les amateurs du genre, un Mc Donald’s trône tranquillement non loin de votre déception. Je ne sais pas lequel du fast-food ou de l’ascenseur m’aura le plus surprise dans l’aventure.

Comment s’y rendre ?

Prenez un bus jusqu’au parking « Tianzi Mountains Office » puis choisissez le spot qui vous convient.

Brouillard épais à Zhangjiajie, les montagnes d'Avatar sont cachées

Quel temps idéal pour visiter Zhangjiajie ?

Personnellement, je vous recommande d’arpenter le parc par temps couvert. Les volutes de brumes donnent un aspect irréel à l’endroit.

À mon instar, évitez les jours de pluie ou dite adieux à la dopamine visuelle. La seule chose amusante, c’est que les touristes – vous inclus – se parent de manteaux multicolores, proches du sachet plastique, fournis par des vendeurs ambulants bien trop heureux de votre malheur.

Cependant, si vous aimez le beau temps, ne recherchez pas la solitude.

En fait, c’est l’un des aspects irritants en Chine. Chaque espace naturel remarquable est plus considéré comme un apport juteux en monnaie que comme un espace naturel à préserver. Toutes les infrastructures pour faciliter l’accès aux quatre coins du lieu y seront installées. Hors qui dit facilité d’accès, dit troupeau de touristes. Chaque point de vue est pris d’assaut. D’un côté les selfies personnels, de l’autre, une file de badauds qui patiente pour obtenir leur photo souvenir par un «professionnel» juché sur une chaise de maître nageur. Le tout dans un espace de 4 mètres carrés.

Le parc de Zhangjiajie est plus connu sous le nom parc Avatar

Durée des déambulations ?

Une journée entière peut être suffisante pour apprécier les deux spots principaux du parc. Les infrastructures ont l’avantage de permettre de se déplacer aisément et rapidement.

Si vous affectionnez la marche à pied, comptez 2 jours ou plus selon l’envie pour arpenter les recoins moins touristiques à votre rythme.

LE COIN PRATIQUE

QUELS COUTS ? 

Ticket d’entrée :

1 ticket en saison haute (de mars à octobre) : 248 RMB – 160 pour les étudiants.

1 ticket en saison basse (de novembre à février) : 160 RMB – 80 pour les étudiants.

Avis aux étudiants : à chaque guichet, un panneau aura beau indiquer que la réduction s’applique aux personnes de 24 ans compris, la limite d’âge s’arrête à 23 ans inclus. Bien sûr, j’en avais 24 à ce moment. Si vous êtes dans mon cas, empruntez la carte étudiante d’un ami plus jeune et allez payer à un autre guichet. Offre valable également pour le téléphérique et l’ascenseur. Je sais, c’est mal mais bon…

Une fois en poche, le ticket est valable trois jours avec entrées multiples.

Téléphériques / ascenseur : le vice à un prix et celui-ci est de 70 yuans par tête (35 pour les étudiants).

Dormir entre les montagnes d’Avatar

Comme dans toute zone touristique chinoise digne de ce nom, les hôtels y poussent comme des champignons. C’est à dire en amas plantureux. À ce niveau, à chacun de choisir son type de confort et sa localisation.

Toutefois, prenez garde, sur Booking, certains hôtels sont mal localisés. Vous penserez passer une nuit de rêve en compagnie des Na’vis en pleine cambrousse…que nenni. En fin de compte, votre gîte aura 75% de probabilité d’être en dehors du parc, à proximité d’une des entrées. C’est ce qui m’est arrivé.

Un dernier conseil pour la route :

Qui dit tourisme, dit prix élevés. En particulier quand il est question d’arpenter la noble voie de la nourriture. Si vous venez d’un pays développé, les prix vous paraîtront abordables. Mais vous apprendrez vite à reconnaître lorsqu’il y a piment sous nouilles. Surtout lorsque chaque plat commence à être vendu pour la somme astronomique de 10 euros !

Bien heureusement, la Chine est l’un de ces merveilleux pays où la négociation fait encore partie du décor. Négociez toujours avant de vous asseoir et n’hésitez pas à abaisser les prix de 30 à 50%.

En dernier lieu, lisez attentivement le menu ci-dessous. Trouverez-vous le menu le plus particulier du Hunan ?

Laisser un commentaire

neque. elementum id ante. commodo consequat. suscipit