Aeropicus

grand 
format

Chengdu, entre piments et pandas

Chengdu – 成都. Vous connaissez ?

Dans la majorité des cas, je vais miser sur un non. Pour être franche, avant de m’y rendre, j’avais autant de connaissances sur Chengdu que j’en avais sur la reproduction de l’axolotl. Soit très peu.

Shanghaï, Pékin, Hong-kong ou Canton…voilà les noms qui figurent en tête d’affiche des villes chinoises les plus connues. Chengdu, en revanche, est encore absente du palmarès. Peut-être plus pour longtemps…

Au vu de son développement économique fulgurant, son culte obsessionnel des pandas, ses piments épicés et sa capacité à séduire toute personne y transitant, la ville fait parler d’elle. Elle vient d’ailleurs d’être élue première ville la plus heureuse de Chine.

 1. CHENGDU, CAP À L’OUEST !

Chengdu, petite ville de 14 millions d’habitants, se situe dans le centre Ouest chinois, dans la province du Sichuan. En faisant le tour des points cardinaux, nous trouvons :

  • Au nord : la province du Gansu, renommée pour son héritage culturel lié à la route de la soie ainsi que ses paysages désertiques.
  • À l’est : Avec ses 30 millions d’habitants, c’est l’une des plus grandes villes au monde. Elle est pourtant aussi peu, si ce n’est moins, connue que Chengdu.
  • Plus au sud : le Yunnan, son fameux thé et ses rizières.
  • Un poil plus à l’ouest : les vastes plateaux tibétains.

Une carte valant son pesant de mots, je vous laisse situer :

Carte de la Chine indiquant Chengdu
Avez-vous trouvé Chengdu ?

II. LE CLIMAT

Pour faire court concernant la météo, voici un résumé des quatre saisons à Chengdu.  

ETE / mars à octobre : en un mot, transpiration. En une image :

Un été à Chengdu, c'est griller sur un barbecue
Chengdu, remplaçante de Mercure

Les températures oscillent aisément entre 30 et 40 degrés. Or, qui dit été dit également saison des pluies. L’un des bénéfices majeurs liés à cette incontinence nuageuse est la nette réduction de la pollution. Les jours de pluie sont souvent un signe de bon augure pour les poumons.

Automne / octobre à décembre : similaire à un automne français quoiqu’un poil plus chaud et plus court. Au grand bonheur des photographes, la multitude de ginkgos Balboa ou Biloba qui ornent la ville commence à avoir le teint jaune.

Hiver / mi-décembre à mi-février : un hiver à Chengdu nous rappelle brutalement à la réalité du froid. L’avantage c’est qu’il ne dure que deux mois. Bref, ça caille, mais nettement moins qu’en Franche-Comté.

Printemps / mi-février à fin-mars : à l’instar de l’automne, la saison printanière est brève. À peine le manteau est-il mis au placard que l’on s’apprête déjà à dégainer le short. Au 1er mars, les températures flirtent déjà avec les 20 degrés.

Une dernière chose. Si vous prévoyez de passer à Chengdu puis de bifurquer vers les montagnes avoisinantes…pensez duvet et laine de mérinos. Rien d’autre. Les nuits à haute altitude sont fraîches. J’ai encore le souvenir vif d’une nuitée en tente par -10C° lors d’un trek à cheval dans le nord du Sichuan. La prochaine fois, je m’équiperai mieux.

Sichuan University à Chengdu

III. LA LANGUE : ENTRE MANDARIN ET SICHUANAIS

Deux cas de figure :

 1. VOUS NE PARLEZ PAS UN TRAîTRE MOT DE CHINOIS

Soyez prévenu, les Chinois parlent très peu anglais. Bien que le niveau tende à augmenter parmi les nouvelles générations, vous rencontrerez peu d’interlocuteurs qui le maîtrisent. Rassurez-vous, en Chine, il est possible de se débrouiller avec peu de vocabulaire. Pour vous en sortir haut la main, je vous recommande :

  • D’apprendre les basiques : mots de politesses, chiffres, directions …
  • D’enregistrer/de noter toutes vos adresses en mandarin
  • D’emporter un livre d’illustrations universelles. Pointez du doigt ce dont vous avez besoin et l’affaire est réglée.

2. VOUS BARAGOUINEZ OU PARLEZ COURAMMENT LE MANDARIN

Vous rencontrerez peu de problèmes pour vous faire comprendre. En revanche, il vous faudra vite adapter votre oreille au doux dialecte sichuanais. Un parlé qui change radicalement du mandarin commun. Voici une poignée d’exemples pour visualiser quelques différences :

Mandarin = Sichuanais

    • Les Les sons « SH », « ZH » et « CH » = « S », « C » et « Z »
    • Le son « N » = « L »
    • « Wo bu zhi dao » (wo bu djeu dao / Je ne sais pas) = « Bu shao dé »
    • Le 3ème et le 4ème tons = Le 4ème et le 3ème tons en moins prononcés

A présent, rentrons dans le vif du sujet.

IV. LA VIE A CHENGDU

Quelle que soit la durée de votre séjour, j’espère qu’un aspect vous marquera en particulier : le train de vie relativement détendu à la chengdunaise. Que ce soit du côté chinois ou étranger, c’est l’argument le plus cité quant au fait d’apprécier la ville. Cette ambiance nonchalante permet de bannir assez aisément le stress du quotidien. Or, qui dit absence de stress, dit meilleures conditions pour aborder toutes différences culturelles qui ne manqent pas de nous assaillir.

Pourquoi ?

De mon point de vue, la source de cette atmosphère n’est autre que la population elle-même. À savoir, affable et calme en toute circonstance. À Chengdu, la majeure partie des locaux aiment prendre leur temps. Le temps de faire ce qu’ils ont à faire au rythme qu’ils le souhaitent. Quand bien même vous seriez amené à expérimenter le métro par heure de pointe, vous ne devriez ressentir aucune tension ambiante. Même lorsqu’il est question de conduite, bien qu’elle puisse paraître agressive, les escarmouches sont rares.

Origine ?

Curieuse de connaître l’origine de se lègue comportemental au sein de la population, j’ai interrogé quelques amis chinois. Les raisons évoquées sont apparues être multiples :

  • Histoire : l’absence de guerre majeure à Chengdu par le passé. En même temps, il fallait être bigrement coriace pour atteindre la ville malgré les montagnes qui l’entourent.
  • Population : une population plus ouverte d’esprit du fait de 4 grandes immigrations au Sichuan en provenance des autres provinces.
  • Ressources naturelles : une profusion de ressources naturelles. La province du Sichuan est l’une des plus fertiles de Chine. Ce n’est pas pour rien qu’elle est aussi dénommée Tianfu, littéralement traduit par « le pays d’abondance ».
  • Climat : le climat à Chengdu est agréable. Malgré des étés chauds, il reste tempéré. Les 4 saisons sont là, a contrario de bien d’autres régions chinoises.
  • Localisation et religion : la province comprend en son sein plusieurs montagnes sacrées. Chengdu en elle-même est un haut lieu du taoïsme et comprend une multitude de temples bouddhistes.
  • Gouvernement : ce dernier entretient et diffuse allègrement cette image de ville de loisirs et de détente afin d’y attirer plus de monde.

Tous ces facteurs auraient favorisé la « douceur de vivre » et la « tranquillité d’esprit » de la population. Je manque toutefois d’éléments pour jauger le taux d’implication de chacun d’entre eux dans l’équation. Cependant, le principal me semble être les points de vue actuels des locaux et leur rapport à leur propre train de vie.

Bref, Chengdu nous pousse à prendre notre temps et ça fait du bien. Mais attention, la ville n’est pas uniquement synonyme de détente et de loisir. Cette atmosphère de bon vivre est combinée à un essor économique dynamique. Chengdu est le centre économique et financier du Sud-Ouest chinois. Petit tour d’horizon …  

Chengdu, élue ville la plus heureuse de Chine

V. CHENGDU, VILLE ÉCONOMIQUE DYNAMIQUE !

a. Une prospérité qui date

Chengdu s’est toujours démarqué de par son économie active. 2000 ans auparavant, elle était l’un des points de départ de la route de la soie. De là, toutes sortes de produits tels que le thé, le fer ou, bien entendu, la soie étaient exportés en direction de l’Asie du Sud, l’Inde puis l’Europe de l’Est.

Chengdu, au départ de la route de la soie

Aujourd’hui, Chengdu est toujours un maillon de la route de la soie. Plus précisément, de sa version moderne. Projet phare du président actuel, Xi Jiping, la nouvelle route de la soie est à la fois un réseau routier, ferroviaire et maritime reliant la Chine à l’Europe. Un train marchand au départ de Chengdu met une douzaine de jours avant d’atteindre la ville de Lodz, en Pologne. De là, les marchandises sont réparties aux quatre coins du reste de l’Europe. Cet outil de taille favorise indéniablement le développement économique de la ville.

b. Les nouvelles économies et la culture en tête de peloton

En novembre 2017, la ville a tenu une conférence sur les nouvelles économies. Comprenez par la, tout ce qui a attrait aux innovations technologiques, aux énergies nouvelles et aux sciences, le biomédical en tête. En 2022, la capitale du Sichuan compte bien s’affirmer en tant que leader incontesté du pays sur ces secteurs.

Étroitement liée à l’aspect business, Chengdu a également des ambitions culturelles. Elle souhaite devenir une ville d’exposition de renom. Parmi les aspects culturels qu’elle désire promouvoir, nous trouvons :

  • La gastronomie
  • L’histoire
  • La musique

Et le meilleur pour la fin … la science-fiction !

La ville vient récemment de lancer le projet de construire la ville de la Science fiction. Une ville dans la ville donc. Cette dernière accueillera :

  • des entreprises
  • des espaces dédiés à la production de films
  • un parc à thème

Chengdu est une ville montante. Bien que l’éloignement géographique avec ses consœurs de la côte Est soit important, elle utilise toutes les ressources à sa disposition pour étendre sa renommée et faire venir à elle les curieux en tout genre. À présent, il est temps de jouer les touristes et de partir à la découverte des entrailles de la bête. À commencer par ses endroits phares.

Tianfu Square, la place centrale de Chengdu

VI. QUE VOIR ET FAIRE A CHENGDU ?

LES INCONTOURNABLES

    a. Centre de recherche sur le panda Géant de Chengdu /成都大熊猫繁育研究基地

Le panda. Il est le symbole marketing de Chengdu. Préparez-vous à en croiser absolument partout. Métro panda, bus panda, sculptures géantes, peluches, vidéos, accessoires vestimentaires et j’en passe. Une pure folie.

Le centre de recherche sur les pandas géants de Chengdu en renferme une flopée de spécimens de chair et de poils. Vous aurez le loisir d’en observer de deux sortes :

  • Le panda classique en version Black&White
  • Le panda roux, plus petit à l’allure roublarde de raton laveur.

Détails

Quand s’y rendre ?

Admirer le panda n’est pas une activité de lève-tard. Passé 10 heures, l’animal a tendance à piquer un long roupillon après son ingurgitation de bambou matinal. Le plus tôt vous irez, le mieux ce sera. Vous vous éviterez un bain de touristes surexcités par la même occasion.

Horaires : Le parc est ouvert entre 7h30 et 18h toute l’année.

Comment s’y rendre ?

Prendre le métro ligne 3 (rose) jusqu’à l’arrêt Xiongmao Avenue. Prenez la sortie A et montez dans les navettes gratuites stationnées à 10 mètres. Impossible de les louper, elles sont soit customisées façon panda, soit jaune fluo. Les tickets d’entrée du parc peuvent être achetés à l’intérieur même du bus.

Adresse en chinois : 成都市成华区熊猫大道1375号

Adresse en anglais : Chenghua District, Panda Boulevard #1375 (Xiongmao Da Dao)

 Combien ça coûte ?

Ticket adulte : 58 RMB

Ticket étudiant et personnes de +60 ans : 29 RMB (pensez bien à prendre votre carte étudiant)

Ticket enfant entre 0 et 6 ans : gratuit

Centre de recherche sur le Panda géant à Chengdu

b. Tianfu square / 天府广

Tianfu Square est le cœur de Chengdu. Le centre le plus centré qui soit. Il s’agit d’une grande place rectangulaire affublée d’une bouche de métro en forme de yin et de yang. Seuls ceux qui prendront de la hauteur auront le loisir de l’observer. De nuit, c’est encore plus sympa. Ladite bouche de métro est un ensemble d’artères commerciales qui courent sous la place et réunit des commerces plus ou moins artisanaux.

Tianfu square est directement entourée par une multitude de choses :

  • Un trafic routier important
  • Une statue imposante de Mao Tsé Toung
  • Des buildings à vous en donner des torticolis
  • Le centre de demande des visas
  • Un musée à ne surtout pas manquer
  • Le V lounge : Un bar lounge kitch mais, sympa où la musique est un poil trop forte. L’entrée est gratuite pour les étrangers. L’espace VIP donne accès à une vue imprenable sur la place de nuit.

Détails

Comment s’y rendre ?

C’est certainement l’endroit le plus facile à trouver de Chengdu.

En bref, Tianfu square est le centre géographique de Chengdu, mais en aucun cas son lieu de vie principal. Pour trouver ce dernier, il faut se rendre du côté de …

 

c. Chunxi lu / 春熙路

Chunxi lu est le centre vivant de Chengdu. Reflet du développement économique fulgurant chinois, c’est un ensemble de rues animées où l’appel à à la consommation bat son plein. Entre stands de nourriture, chapiteaux promotionnels, shopping malls et autres boutiques, il y en a pour tous les goûts. L’aspect le plus intéressant, à mon humble avis, est le bain de foule. C’est l’endroit rêvé pour observer toutes les classes et tous les styles au sein de la population chengdunaise. C’est également l’occasion de se sentir petit face à un faible pourcentage des 14 millions d’habitants que compte la ville.

Chunxi lu renferme également le plus gros panda au monde. Aux dernières nouvelles, il n’a toujours pas réussi à escalader le toit, que vous pouvez d’ailleurs visiter, du plus gros shopping mall du secteur. À savoir, l’IFS.

Détails

Comment s’y rendre ?

Ligne 2 (orange), station Chunxi lu, sorties A, B, C ou D selon l’envie du jour. 

La visite de cette zone ne s’arrête pas là. À quelques mètres de la place centrale de Chunxi lu (métro ligne 2 sortie D) un autre incontournable à l’univers plus luxueux vous attend …

Chunxi Lu, centre vivant de Chengdu

d. Taikoo li / 太古里

En surface, Taikooli est un petit village au cœur de la ville. Pour planter le décor, c’est une imbrication de boutiques de luxes et de restaurants. En faire le tour revient à flâner à travers un enchevêtrement de ruelles plus ou moins suspendues. Autant vous le dire, c’est beau. Le but est de nous en mettre plein les mirettes et c’est réussi. Aux oubliettes l’image de la Chine pauvre et affamée.

En souterrain, taikooli est un réseau de nervures commerciales où se côtoient boutiques et restaurants. Vous y trouverez également une librairie atypique qui vaut le coup d’œil.

Détails

Comment s’y rendre ?

Adresse en anglais : Jinjiang Qu, Chengdu Shi, Sichuan Sheng, Chine, 610014

Adresse en chinois : 太古里,锦江区,成都市

À travers cela, vous vous demandez peut-être où observer cette image traditionnelle que l’on se fait de la Chine. Où sont les maisons de thé aux toits recourbés ? Où sont les lampions et les jardins de bonsaïs ?

Nous y venons progressivement. A commencer par …

Taikooli, zone piétonne et luxueuse
Taikooli, Chengdu 2018

e. Jinli Street  (里古街) et Narrow Alleys (窄巷子)

Deux places fortes du tourisme à Chengdu. Attention, elles ne sont pas situées au même endroit. Je les mets dans le même panier pour leurs fortes similitudes. Soit, des petites ruelles pavées, des bâtiments à l’aspect traditionnel et des boutiques proposant les spécialités du coin à des prix trois fois trop chers. Saupoudrez le tout d’une foule de badauds importante.

Certes, ainsi présentés, ces endroits peuvent rebuter ceux qui sont venus en Chine pour y trouver la sérénité profonde.

Entre les deux, j’ai un coup de cœur incontestable pour Jinli street et ses bâtisses en bois. Alors que les narrow alleys sont des ruelles droites et parallèles, Jinli est un brin labyrinthique. Qui plus est, l’ensemble comprend plus d’éléments naturels. Des arbres, des cours d’eau et même un parc, affublé d’un lac, créent une atmosphère plus douillette.

Toutefois, ce que j’apprécie le plus à Jinli street, c’est la diversité gastronomique. Les prix restent plus qu’abordables si vous favorisez les stands aux restaurants. Entre poulpes grillés, nouilles aux bœufs et ananas garni de riz, il y a de quoi ravir toutes papilles criant famine. En bref, Jinli street c’est un délice visuel et gustatif.

Bonus : pour la somme de 60 RMB, vous aurez la possibilité de visiter le Wuhou memorial temple. Le site à l’intérieur de l’enceinte de Jinli comprend un temple mémoriel en l’honneur de Zhuge Liang, célèbre stratège de l’époque des 3 royaumes (220-280) et le mausolée de Liu Bei, empereur de l’éphémère royaume de Shu-han. L’endroit est à voir pour tout passionné de la période des 3 royaumes mais, également pour tous ceux désirant admirer une architecture traditionnelle et un jardin de bonsaï.

Détails

Comment se rendre à Jinli street ?

Adresse en chinois : 成都锦里古街,武侯祠路231号

Adresse en anglais : No. 231 Wuhouci Street, Wuhou District, Chengdu 610041, Chine

Prendre le métro ligne 3 (rose) jusqu’à l’arrêt Gaosheng Bridge sorties C ou D. Marchez ensuite 15 minutes jusqu’à l’entrée du site qui se trouve le long de la rue Wuhouci. Bien évidemment, vous aurez pensé à prendre une carte pour vous faciliter la vie.

Comment se rendre aux Narrow alley ?

Adresse en chinois : 宽窄巷子位于四川省成都市青羊区长顺街附近

Adresse en anglais : 127 Changshun Upper St, KuanZhai XiangZi TeSe ShangYeJie, Qingyang Qu, Chengdu Shi, Sichuan Sheng, Chine, 610015

Prendre le métro ligne 4 (vert) jusqu’à l’arrêt Kuanzhaixiangzi Alleys  sortie B puis marchez tout droit.

Vous n’en avez pas encore marre des bains de foule ? Ça tombe bien. Il est temps de vous emmener au …

f. Parc du peuple / 人民公园

Le parc du peuple a été le premier parc public construit à Chengdu. Ce qui explique très certainement sa localisation, en plein centre-ville. Le parc du peuple est un bouillon de vie à la chinoise. Toutes les activités y sont représentées. Cela va de la danse au chant en passant par l’écriture de poèmes à l’eau sur le dallage des allées à la prise de selfies. Le parc en soi est charmant. Vous évoluerez entre les arbres, les fleurs, les représentations de panda, un lac et des maisons de thé. Il est l’endroit idéal pour apprécier le train de vie très détendu des locaux.

Détails

Comment s’y rendre ?

Adresse en anglais : No.12 Shaocheng Road, Qingyang District, Chengdu 610015, China

Adresse en chinois : 青羊区祠堂街9号

Soit en prenant le temps de déambuler depuis Tianfu Square.

Soit en prenant le métro ligne 2 (orange) jusqu’à l’arrêt People’s Park

Combien ça coûte ? C’est gratuit la majeure partie du temps. Les jours de festivals floraux sont facturés 12 RMB par personne et le tarif baisse à 8 RMB pour tout autre événement.

Horaires : ouverture de 6h à 18h.

Pour poursuivre dans la même trempe, je vous présente deux derniers endroits qui valent le déplacement si vous aimez les parcs et les temples. En premier lieu, rendez-vous au …

Le parc du peuple à Chengdu, premier parc public de la ville

g. Wenshu monastery /文殊院

Le Wenshu monastery est certainement le mieux préservé et le plus imposant des temples bouddhistes de Chengdu. Pour les férus d’histoire, le style architectural est celui de la dynastie Qing (1644-1911) et le temple comprend pas moins de 190 salles et halls. C’est sans compter sur la pléthore de reliques culturelles qui a été disséminée un poil partout. Si vous êtes chanceux, vous pourrez assister aux rituels et aux chants des moines.

Comme la majeure partie des temples chinois, le tout s’accompagne d’un parc à la végétation abondante et reposante. Le monastère de Wenshu est une petite perle de détente dans ce dédale urbain.

Bonus :  je n’y suis jamais allé, mais j’ai ouï dire que le meilleur restaurant végétarien de la ville se situait dans l’enceinte du monastère. En plus de pouvoir s’offrir une tasse de thé, le buffet est à 35 RMB.

Détails

Comment s’y rendre ?

Adresse en anglais : No. 66 Wenshuyuan Street, Qingyang District, city center of Chengdu City, Sichuan Province. 

Adresse en chinois : 成都市青羊区文殊院街66号

Combien ça coûte ? 5 RMB par personne. Je vous avoue ne pas me souvenir d’avoir jamais payé quoi que ce soit.

Horaires : ouverture de 6h30 à 17h30.

h. Dufu Tchated Cottage

Dufu est l’un des poètes les plus connus et les plus aimés en Chine. Du temps de la dynastie Tang (618-907), il est venu se réfugier à Chengdu lors de la révolte d’An Lushan, l’une des plus grandes guerres civiles de l’histoire. 

Dufu tchated cottage n’est autre que les restes, un poil plus grand bien sur, de sa demeure. Le parc comprenddes vestiges, une pagode ou deux, un lac et beaucoup de bambous. Le tout est d’une sérénité des plus agréable.

Détails

Comment s’y rendre ?

Adresse en anglais : Qingyang District, Qinghua Road #37

Adresse en chinois : 青羊区青华路37号

Prenez le métro ligne 2 (orange) jusqu’à l’arrêt Tonghuimen sortie A ou E puis marcher en direction le la porte traditionnelle du même nom. Vous aurez l’occasion de traverser la rue Qintai. Une allée touristique, mais qui vaut le coup d’œil pour ses couleurs et son style traditionnel.

Combien ça coûte ?

Adultes : 60 RMB

Étudiants : 35 RMB

Enfants de moins d’1m30 : gratuit

Horaires : ouverture de 7h à 19h30.

 

VII. LA NOURRITURE

a. Restaurant chinois

Je précise que j’ai écrit un article recensant une petite tripotée de plats chinois et particulièrement du Sichuan ici.

Nous y venons enfin !

La nourriture, ce doux sujet. Si vous êtes novices en matière de gastronomie chinoise, vous serez surpris de découvrir la variété et le délice des mets proposés. Aux oubliettes les nems, hé non, comme je l’explique dans mon articles sur les préjugés envers les chinois, ils n’en mangent pas. J’ai toutefois à cœur de vous mettre en garde …

… la province du Sichuan est réputée pour sa gastronomie TRÈS pimentée. J’insiste sur le très. Lorsque vous feuilletez un menu, vous pouvez être sûr à 90% que votre commande sera épicée. Bouillon, nouilles, riz, viandes, légumes, tout y passe. Aucun millimètre carré n’est épargné.

Pour en revenir aux spécialités sichuanaises, nous trouvons en tête d’affiche :

Le Hot pot pimenté / (Huo guo)

Il est le plat de référence en termes de gastronomie sichuanaise. Tout le monde en parle, tout le monde en mange et presque tout le monde en fait l’apologie. Le Hot pot pimenté est originaire de Chongqing, une ville voisine à 2 heures de train. Ses habitants fanfaronneront à qui voudront l’entendre qu’un hot pot chengdunais n’est en rien pimenté comparé aux leurs. Et ils n’ont pas tort. Pour ma part, au-delà d’un certain niveau de piment, je ne fais plus la différence. Il devient difficile de discerner les nuances subtiles du piment lorsqu’il a sauvagement détruit vos papilles gustatives.

Je vous rassure, les frileux du piment pourront commander la version comprenant deux bouillons distincts. L’un pimenté, l’autre non.

Le hot-pot, qu’est-ce donc ?

Le hot pot est l’une des 5 variations de la fondue chinoise. Le bouillon de base se compose d’une foule d’aliments qui varie selon l’alignement céleste du jour :

  • Des épices (piments, poivre, cannelle, anis …)
  • Des légumes (aromates, maïs, champignons)
  • De la viande ou parfois une tête de poisson

Une fois la préparation de base installée au centre de la table, les choses sérieuses peuvent commencer. Vous choisissez les mets que vous souhaitez y faire bouillir ! La liste est généralement variée et peut, en partie, surprendre de prime abord :

  • De fines tranches de viande (très souvent du porc et du bœuf)
  • Des poissons
  • Des organes internes
  • Du sang de canard
  • De nombreux légumes
  • Des racines (faites-moi plaisir, essayez celles de lotus)
  • Des champignons
  • Des nouilles de différentes sortes …

Entre temps, vous aurez préparé la sauce dans laquelle vous tremperez les aliments une fois cuits. Elle se compose généralement d’huile, de vinaigre, de soja, d’ails, de cacahuètes, de coriandre et de bien d’autres aromates sans oublier de piment. Chacun est libre de la composer à sa sauce.

Le hot pot est un incontournable si vous passez par le Sichuan, ou par Chongqing. Pour ma part, je trouve cela fort bon mais je n’irais pas jusqu’à dire que c’est une merveille de la gastronomie. Un hot pot s’apprécie pour sa simplicité mais également pour l’ambiance et le rituel qu’il permet d’expérimenter. C’est un repas qui se mange rarement seul et en silence !

En dernier lieu, je dois dire que j’ai une nette préférence pour son cousin le Chuan chuan. Le concept est le même en tout point à l’exception que les aliments sont présentés sur des brochettes.

Le hot pot épicé, la spécialité du Sichuan
Moitié piment, moitié sans

Poulet Gong bao ou Gong bao ji ding en chinois  /宫保鸡丁

Le poulet Gong Bao est l’un des plats les plus connus mais bizarrement c’est également celui dont j’ai le plus de mal à trouver une version qui me convient. S’agissant d’un de mes plats préférés, je suis peut-être un brin tatillonne.

Un poulet Gong Bao fond littéralement dans la bouche. Il est le plus souvent mélangé à une sauce aigre-douce, le tout agrémenté de piments entiers séchés et d’une touche de poivre du Sichuan. Le plat ne pique pas en soi. Sa méthode de préparation est appelée le « petit sauté » et consiste en l’ajout successif des ingrédients dans le wok.

Pour la petite histoire, le plat a été nommé en référence au gouverneur du Sichuan, Ding Baozhen (1820-1880), sous la dynastie Qing. Gong Bao était son titre officiel. Quant à sa relation avec ce plat, personne ne saurait dire ce qu’elle était vraiment. Fait intéressant, il se trouve que ce plat aurait été l’un des plus politiquement incorrects lors de la révolution culturelle de Mao. La révolution s’opposant aux bureaucrates, le fait qu’un plat soit à l’effigie de l’un d’entre eux faisait grincer les dents du prolétariat. Il aurait alors été renommé en poulet Bong Bao.

Cliché numéro 3 sur les Chinois : ils mangent des nems

Mapo tofu / 麻婆豆腐

Littéralement traduit par « le tofu épicé de grand-mère », cette spécialité sichuanaise est répandue dans la Chine entière. Le plat comprend du tofu baignant dans une sauce à base de piment, de poivre du Sichuan et parfois de porc ou de fèves mélangé à du soja fermenté.

C’est original, ça ne picote pas trop et je pourrais presque le qualifier de plat léger.

Mapo Tofu dans un restaurant chinois

Suanla Fen

De grâce, testez-les. Tout amoureux de la nouille prendra plaisir à faire leur connaissance. Faites à base de patate douce, elles sont plus élastiques lors de la mastication. La sauce qui les accompagne est un mélange de piment, de vinaigre et de sauce soja. Rajoutez à cela de la coriandre, de l’ail frais et surtout, quelques cacahuètes !

Dénicher des Suanla Fen est un jeu d’enfant. Tout vendeur de rue ou autre boui-boui spécialisé nouilles en propose.

Je consacrerai un article plus approfondi sur la gastronomie sichuanaise autrement celui-ci n’en finirait pas. J’en profiterai pour vous présenter une liste d’adresses de restaurants sichuanais. En attendant, vous avez déjà de quoi faire avec ces quelques incontournables.

À vous de tester divers restaurants, divers plats, d’aimer ou de recracher. À vous de partir découvrir la nourriture locale. Surtout, n’ayez pas peur de prendre des risques culinaires (je n’ai pas dit sanitaire même si cela peut aller de paire). Vous dénicherez bien des surprises !

b. Restaurants occidentaux

Ça n’est pas parce que l’on est en Chine qu’il faut couper toute relation avec un brin de nourriture étrangère. Bien qu’adoratrice éperdue de la gastronomie chinoise, j’aime patienter et faire grandir toute naissance de désir pour un mets occidental. Plus l’attente est longue, plus le plaisir de céder à la tentation est jouissif. Comme toute autre catégorie me direz-vous 😉

Quand je pense à nourriture occidentale, ma première pensée est un hamburger. Le hamburger est pour moi le désir primitif et instantané du réconfort culinaire. Terriblement efficace. Cela tombe bien, il est aisé de trouver des hamburgers de compétition à Chengdu. Choisissez votre adresse :

 

Le Blue Frog /蓝蛙成都太古里 : comptez 10 à 15 € pour un hamburger. Le restaurant propose également des salades, des petits déjeuners à l’américaine, de nombreux cocktails, des boissons originales telles que l’onctueux breuvage à la citrouille recouverte de sa mousse de lait, et de vils desserts tentateurs.

Détails

Adresse en anglais : Blue Frog, Taikooli, Jinjiang Qu, Chengdu Shi

Adresse en Chinois : 成都市锦江区中纱帽街8号

 

Mike’s Pizza

C’est simple. Mike’s propose des pizzas à l’américaine qui invitent au péché. Les prix restent raisonnables pour un restaurant occidental. À savoir, entre 60 et 130 RMB la pizza. La plus chère comprend une pâte garnie et le double d’assaisonnement qu’une pizza normale. Je vous le dis, Mike’s n’est pas le roi de la pizza raffinée. C’est costaud, mais ça fait du bien.

Détails

Adresse en anglais : Located adjacent to Tongzilin Nan Lu, at Tongzilin Lu #4, Unit 7.

Adresse en chinois : 桐梓林路4号附7号

Horaires d’ouvertures : du mardi au dimanche / 11h à 13h et 16h à 21h

 

Gli Azurri

Certains diront que les pizzas à Gli Azurri sont plus raffinées que celle de Mike’s. D’autres affirmeront le contraire. À chacun son école. Toutefois, il est certain que l’ensemble des pizzas à Gli Azurri sont plus traditionnelles. La pizza type BBQ ne se trouve que chez Mike’s. Vous trouverez également des plats de pâtes, du fromage, du jambon et des liqueurs italiennes.

Les pizzas varient entre 60 et 100 RMB. L’endroit étant petit, je vous recommande de réserver avant de vous y rendre. Tout particulièrement en hiver.

Détails

Adresse en anglais : IBOX Jingdong Road | Ground floor of IBOX, Chengdu, Chine

Adresse en chinois : prenez le métro ligne 2 (orange) jusqu’à l’arrêt Niuwangmiao puis prenez la sortie C ou D. Continuez dans la direction opposée au sens de sortie. Le petit restaurant se situe côté rue au milieu de l’édifice fabriqué à partir de containers.

Horaires d’ouvertures : de 17h30 à 23h

 

Pour finir sur des plats plus variés :

 

Peter’s tex-mex /彼得西餐 :

Le Peter’s. Bien qu’il ne soit pas le meilleur des restaurants occidentaux sur Chengdu, il reste une référence majeure en la matière. Les plats sont divers. Cela va du burrito aux salades en passant par les hamburgers et la viande braisée. Ne faites pas l’impasse sur les desserts, ils ont d’excellentes glaces maison.

Détails

Au vu de son succès, le restaurant est devenu une chaîne. Plusieurs localisations sont disponibles :

Adresse en anglais :

1 – Kehua Bei Lu #117

2 – Fenghua Yuan Shangpu, 3 Tongzilin Zhong Lu, Chengdu

Adresse en chinois :

1 – 成都科华北路117号

2 – 成都桐梓琳中路3号风华苑商铺1楼

Horaires d’ouvertures : de 9h à 22h tous les jours

 

Moka Bros :

Que dire ? Le Moka Bros. Mon péché mignon. Le restaurant propose des salades, des pâtes, des sandwiches, le tout très végétalisé. Là où le Moka se démarque, c’est de par sa gamme sucrée. Les milk-shakes sont divins. En particulier celui au chocolat. Ni trop lourd ni trop liquide, il est parfait. Mais au-dessus du lot, deux gâteaux rayonnent de succulence.

1 : le lemon cake. Douce part carrée de citron. Moelleux, fondant et non acide.

2 : le carrot cake. Compact, généreux et savoureux avec de délicates notes de cannelles.

Je ne vous parle même pas des triples gaufres à la banane accompagnées de leurs boules de glaces aux noix …

Détails

Adresse en anglais : Taikooli, shop 1243, Middle Shamao Street 8, Jinjiang, Chengdu

Horaires d’ouvertures : de 8h à 22h30 tous les jours

Lemon Square au Moka Bros
Moka Bros à Chengdu

VIII. SORTIR

a. Pour boire un verre

 

Commune / 公社酒吧 : le bar de référence jeune et pas cher. Possibilité de manger des pizzas, des hamburgers et des pâtes pour trois fois moins que dans un restaurant d’expatriés classique. Large gamme de cocktails et de bières !

Détails

Adresse en anglais : 2/F, Building 2, No.58, Kehua North Road, Wuhou District, Chengdu,

Adresse en chinois : 中国四川省成都市武侯区科华北路58号附一2栋2楼,沃尔玛超市往西20米

 

Jah Bar / 家吧 : le jah bar est l’endroit idéal à qui souhaite entendre de la musique live. Pop, indie, reggae, les jam-sessions sont variées. L’ambiance est à la cool et le bar fait esthétiquement parlant figure de puzzle en bois.

Bonus : un marchand de nouilles nocturne se situe à 10 mètres du bar. De quoi se sustenter tant le gosier que l’estomac. 

Détails

Adresse en anglais : Old South Bridge, Huang Gate Road #36-118. 

Adresse en chinois : 成都老南门大桥黉门街36号附118号

 

Beer Nest /啤酒窝酒吧 : ou devrais-je dire les Beer Nest. Il en existe deux sur Chengdu.

Le premier est petit à l’atmosphère sombre et boisée. L’ambiance en terrasse est chaleureuse en été.

Le second est nettement plus grand, aéré et propre. En revanche, l’ambiance est moins intimiste.

Quel que soit celui que vous choisissez, vous y trouverez une collection de bières impressionnante. Plus de 50 variétés côté importation. En pression et faîtes maison pour les bières locales.

Détails

Beer nest 1 :

Adresse en anglais : 34-698 Jinxiu Lu (opposite the Poly Centre)

Adresse en chinois : 武侯区,锦绣路34号附698号(保利中心平安银行对面,棕北国际楼下)

Beer nest 2 :

Adresse en anglais : Renmin Nan lu, 4th Section – No. 48-32 , behind the BMW dealership

Adresse en chinois : 人民南路四段48号附32号,首座万里商业街1楼 (宝马经销商后面)

 

Le Coq au vin : le vin vous manque ? Vous souhaitez rencontrer des expats français ? C’est au Coq au Vin que vous les trouverez. Fraîchement ouvert, le bar se situe à proximité de la zone festive principale de Chengdu. Parfait pour un début de soirée. 

Détails

Adresse en anglais : 8 Tangba Jie, Chengdu

Adresse en chinois : 天仙橋南路8號

  

McElroy’s Irish pub : avec une ambiance à 200% western, le McElroy’s conviendra à beaucoup. Le choix des bières est satisfaisant et vous aurez la possibilité de manger.

Le plus considérable est que le bar possède une salle de jeu à l’étage comprenant un billard, un jeu de fléchettes et un jeu de palet. Un moyen de passer un moment convivial entre amis/familles et de rencontrer de nouvelles têtes par la même occasion. Autre avantage, le bar se situent dans le même quartier que bon nombre d’autres bars et restaurants d’intérêts (Peter’s Tex Mex, Here We Go, Beer Nest, Shamrock …)

Détails

Adresse en anglais : 36, 37 East Poly Centre, 1 Jinxiu Rd.

Adresse en chinois : 锦绣路1号保利中心东区商铺附36,37号

b. Pour danser et boire :

Shamrock / 三叶草爱尔兰西餐酒吧 : bar irlandais, musique irlandaise, bières locales ou importées, diffusion de match de foots, intérieur sombre en bois, possibilité de manger et de danser. Que demande le peuple ?

J’ai un petit faible tout particulièrement pour sa terrasse fermée et chaleureuse.

Détails

Adresse en anglais : 15 Renmin Nan Lu, Section 4

Adresse en chinois :  成都人民南路四段15号附1号

 

Lan kwai fong / 兰桂坊 :

Langkwaifang est la zone principale pour s’enjailler. C’est le secteur festif et branchouille où se rejoint la jeunesse Chengdunaise. Bars et boîtes se côtoient dans un ballet de néons. La zone s’étend tout en longueur le long de la rivière. Il vous suffit de rentrer par un côté puis de papillonner de-ci de-là au rythme des basses et des tintements de verres.

Pour ceux qui cherchent une boîte internationale, l’une des plus connues de Chengdu n’est autre que le Jellyfish. La musique est forte, l’ambiance est jeune et tout le monde secoue la tête à son propre rythme imbibé.

Pour ceux qui souhaitent se mêler à une clientèle plus diversifiée en termes de générations, rendez-vous au Révolution ! Ce bar ouvert sur l’extérieur comprend une piste de danse. Il est relativement aisé d’alterner entre un sirotage de rhum et un déhanchement endiablé au rythme d’une musique latino. De loin mon favori à l’heure actuelle. 

Détails

Adresse en anglais : Lan kwai fong, shuijin street, jinjiang district

Adresse en chinois : 成都市,锦江区,兰桂坊水津街

Comment s’y rendre ?

Prendre le métro ligne 2 (arrêt Dongmen daqiao) sortie A. Marchez 800 mètres en suivant votre carte.

 

S’en sont fini des bars et autres lieux de débau…détente. Je vous ai présenté les grands noms des lieux de sorties, mais ceux que je n’ai point cités restent encore nombreux. Vous pouvez aller farfouiller du côté de ce site pour en dénicher d’autres. Tout est question de goûts et de couleurs.

 

Avant de conclure ce grand format, voici quelques dernières rubriques qui me semblent intéressantes de mentionner.

Le pont Anshun à Chengdu
Le pont Anshun, à 100 mètre de la zone festive Lan Kwai Fong

IX. FAIRE DES ACHATS

 a. Pour les voyageurs

Sichuan Gymnasium (électronique) / 深体育

Le Sichuan Gymnasium est le bon endroit si vous cherchez du matériel électronique. Vous devriez tout y trouver : matériels photo, ordinateurs, disques durs, drones, stabilisateur, etc. Une vraie caverne d’Alibaba. Il est possible d’acheter soit des produits neufs, soit de seconde mains.

Je vous mets en garde, certaines pièces sont contrefaites. N’hésitez pas à étudier le produit sous toutes ses coutures avant de l’acheter. Emportez votre ordinateur avec vous pour tout ce qui est disque dur ou carte mémoire. Enfin, n’oubliez pas de négocier le prix.

Je vous mets en garde, certaines pièces sont contrefaites. N’hésitez pas à étudier le produit sous toutes ses coutures avant de l’acheter. Emportez votre ordinateur avec vous pour tout ce qui est disque dur ou carte mémoire. Enfin, n’oubliez pas de négocier le prix.

Détails

Comment s’y rendre ?

Prenez le métro ligne 3 (rose) ou ligne 1 (bleu) jusqu’à l’arrêt Sichuan Gymnasium et prenez la sortie C. Directement à votre droite, vous trouverez le bâtiment comprenant une majorité de produits neufs.

Pour trouver les produits de seconde main, continuez tout droit en traversant la rue puis rentrez dans le premier bâtiment à droite.

 

b. Pour faire du shopping

Deux options.

  1. Vous recherchez des boutiques chinoises locales : sortez de chez vous, furetez, trouvez votre bonheur.
  2. Vous recherchez les centres commerciaux où se mêlent marques occidentales ou chinoises classiques (Zara, H&M, Adidas …) : voici quatre zones qui combleront toutes vos pulsions consommatrices.

 

IFS : le centre commercial le plus connu de Chengdu. Il se trouve à Chunxi Lu et le plus gros panda du monde tente de l’escalader depuis bien des années.

Détails

Raffles City / 来福士 : collé au Sichuan gymnasium, vous pouvez faire une pierre deux coups si vous souhaitez acheter et des vêtements et du matériel électronique.

Détails

Comment s’y rendre ?

Prendre le métro lignes 3 ou 1 (rose ou bleu) jusqu’à l’arrêt Sichuan Gymnasium. Vous pouvez accéder directement au centre commercial par le métro sans avoir à passer par l’extérieur.  

Kaidi Mall / 德广 : mon centre commercial favori. Allez savoir.

Détails

Adresse en anglais : No. 99, Shenghe First Road, Wuhou District, Chengdu City

Adresse en chinois : 中国四川省成都市武侯区盛和一路99号

  

Et le plus impressionnant pour la fin :

 

LE GLOBAL CENTER /新世纪环球中心 :

Un monstre. Si vous n’en avez jamais entendu parler, le global center est à l’heure actuelle le plus gros bâtiment au monde. Ses 1,7 million de mètres carrés renferme un centre commercial, un cinéma, des hôtels, des entreprises et … un parc aquatique démesuré. Sans avoir une idée claire et précise d’achat en tête, le bâtiment vaut le déplacement.

Pour la petite histoire, sa construction serait liée à quelques scandales de corruption juteux.

Son architecte, Zaha Hadid, est une star mondiale. Elle est également à l’origine du Galaxy Soho, à Pékin.

Détails

Comment s’y rendre ?

Prendre le métro ligne 1 (bleu) jusqu’à l’arrêt Jincheng Plaza. Impossible de le louper.

LE Global center est le plus gros bâtiement au monde à l'heure actuelle
Apercevez-vous les laveurs de vitres ?

LE COIN PRATIQUE

PRIX DES TRANSPORTS : 1 € = 7,8 RMB

Taxi : comptez environ 8 RMB le kilomètre (1,05 €).

Didi (uber chinois) : 20% moins cher qu’un taxi. Il est nécessaire de télécharger l’application Didi pour se faire.

Métro : 1 à 3 stations vous coûteront entre 2 à 3 RMB (25 à 40 centimes €). Au-delà d’une dizaine de stations, vous payerez aux alentours des 6 RMB (77 centimes €).

Vélo : 1 ou 2 RMB (13 à 26 centimes €) par heure selon la marque. Il est nécessaire de s’enregistrer au sein de l’application mobile liée à la marque (Mobike ou ofo pour les plus connues). Une caution est requise. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Bus : 2 RMB (26 centimes €) quelque soit la durée de votre trajet.

Touque-touques : ils sont, en théorie, interdits au centre-ville. Éloignez –vous en et vous augmenterez vos chances de tomber nez à nez avec une horde de touque-touques en sorite de métro. Il est l’un des plus chers de tous les transports. Le compte se fait au lieu dit et à la tête.

 

POLLUTION :

Vous venez en Chine pour une courte période et vous êtes sensible du poumon ? 

Emmenez vos masques 3M. Ce sont les meilleurs du marché en termes de filtration des microparticules. Pour en porter couramment depuis plus d’une année, je sens la différence à chaque utilisation. Un seul masque peut être utilisé entre 4 à 7 jours selon la fréquence de port.

Cliquez sur les liens suivants pour en commander :

Je précise qu’il s’agit de liens affiliés. Je perçois un menu pourcentage de votre commande sans que cela n’affecte le prix de base. Vous m’aidez ainsi financièrement à investir dans ce blog !

 

Un dernier mot pour la route …

Ainsi se termine le premier grand format de mon blog. Cet article vise plus à être un utilitaire que vous pourrez consulter tout au long de votre séjour. J’aurais aimé aborder et mentionner plus d’aspects et d’endroits de la ville. Ce sera pour une prochaine fois.

N’hésitez pas à me dire si ce format vous a plut et ce que vous auriez souhaité y voir abordé.

Sur ce, pour ceux qui auront le loisir de venir à Chengdu, je vous souhaite un bon séjour. Pour les autres, j’espère vous avoir donné envie de vous y rendre ou de vous avoir fait voyager un brin à travers ces lignes.

Si cet article vous a plu, restez informé et suivez mes aventures sur les réseaux sociaux !

Vous pourriez aussi aimer ...​

Laisser un commentaire

ipsum vel, felis neque. id quis, leo. ut venenatis pulvinar