Aeropicus

Premier voyage en Chine : mes 10 conseils de base

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout.

Albert Camus

Si Albert Camus s’était aventuré en Chine, il aurait certainement modelé sa phrase de la sorte :

Une préparation solide et la volonté d’arriver suffisent à tout pour voyager en Chine.

Éviter de malmener inutilement sa volonté en préparant soigneusement son chemin, c’est s’assurer de rester positif tout au long de son voyage. De toute manière, il vous arrivera bien assez de péripéties sans avoir besoin de les provoquer.

À toi, voyageur neuf ou chevronné, je souhaite que ces quelques conseils te soient utiles si tu pars effectuer un premier voyage en chine (cela marche aussi pour ceux qui y sont déjà allés et qui souhaitent une piqûre de rappel) :

1. Écrivez/préparez tout !

Dressez la liste de chacune de vos destinations et en chinois si possible.

À vrai dire, enregistrez consciencieusement toutes les informations relatives à votre voyage. Lueur d’espoir lors d’une perte d’orientation. L’espoir fait avancer.

Je ne compte plus les fois où il m’a fallu montrer une adresse à des locaux. Cela fait partie du jeu. Si vous avez un doute sur les dires de votre potentiel sauveur, prenez le temps de demander plusieurs avis. En Chine, lorsque l’on ne sait pas vous répondre, on vous indique une mauvaise destination. Rien d’intentionnellement nuisible, juste une histoire de face.

Quant à la préparation, je suppose que cela va de soi pour nombre d’entre vous, mais quand on part en la laissant sur le bas côté, découvrez ce que ça donne ici.

2. Les apps cruciales

WeChat : la base. Le pilier. Le toit. Le jardin d’Eden.

Ici, tout le monde utilise WeChat. Depuis vos rencontres éphémères aux plus grosses entreprises en passant par votre hôtel. Personne n’échange son Facebook – sans blague – mais son WeChat. Cette application vous permettra de communiquer avec vos interlocuteurs clefs et même de localiser plus aisément certaines adresses.

Huaying : dictionnaire sympathique. De l’anglais/français au chinois et vice versa. Possibilité d’écrire les caractères avec votre doigt pour les décrypter. Pratique pour déchiffrer le menu.

China AQI : la pollution, le côté moins glamour de la Chine moderne. Cette app affiche le taux de microparticules en temps réel. À vos masques.

ExpressVPN : un indispensable. Ce VPN (gratuit pendant 1 semaine) vous permettra de faire du saut à la percheau-dessus du firewall chinois concernant le ouaibeuh international. Pour un VPN gratuit de manière illimité mais moins performant, téléchargez Betternet. 

Google maps : marche très bien en Chine et vous permet d’atteindre un point A à un point B très simplement. D’autres préféreront Baidu maps, qui ne requiert pas de VPN, mais dont l’interface est uniquement en Chinois.

Dianping : le tripadvisor gastronomique local. Beaucoup de très bons restaurants chinois sont uniquement référencés sur cette application. Bémol, il faut maîtriser un tant soit peu le mandarin. Si ce n’est pas le cas, Tripadvisor où des sites internet souvent tenus par des expats (ex : GoChengdu) feront déjà très bien l’affaire !

Les apps les plus utiles pour un premier voyage en Chine

3. Apprendre les mots de base (à potasser un peu avant la Chine) 

C’est simple, qui arrive s’adapte.

Communiquer en chinois pour commander sa nourriture, dire des politesses ou indiquer sa provenance ravira vos interlocuteurs. Le défi est humainement intéressant et permettra de passer outre une première barrière avec les locaux.

Et ne venez pas me dire que le chinois est difficile, il est exempt de conjugaison. Si si.

4. Demandez toujours le prix avant d’acheter

Ouais.

Quand il n’est pas indiqué, TOUJOURS demander avant de consommer. LA règle d’or afin de faire quelques économies. Sinon, on peut parfois se retrouver avec un plat de pâtes à 100 RMB soit 12,5 €. Ca fait cher de la nouille.

5. TOUJOURS voyager avec des mouchoirs ou des lingettes

Du moment où vous commencez à sillonner la Chine, votre voyage peut être trèèèèèèèèèès long ou trèèèèèèèèèès chaud, si ce n’est les deux en même temps. Prenez quelques lingettes humides si vous vous souciez de votre hygiène corporelle/vos aisselles/ou celles du voisin.

Mais avant tout, ne JAMAIS oublier ses mouchoirs. La plupart du temps, les toilettes, domestiquées ou sauvages, ne sont pas dotées de papier. Vous me remercierez plus tard.

Pour finir, un petit gel antimicrobien ne sera pas de trop sur l’équation.

6. Employez des guides personnels

Faire appel à un guide à de nombreux avantages :

– Il parle anglais

– Il vous mitonne un voyage sur mesure et peut-être des petits plats

– C’est parfois moins cher que si vous organisiez par vous même

– Il vous dénichera les endroits et les activités les moins touristiques – bientôt : ma visite de la Grande Muraille.

Pour les dénicher, rendez-vous sur des sites de voyage ou bien demandez à votre hôtel. Le réseau fait des miracles par ici.

Guides touristiques en Chine, au Tibet.

7. Emmenez un adaptateur de prise !

Emmenez en un.

8. Habits chauds !

Emmenez en. Notamment si vous décider de randonner en pleine montagnes ou au beau milieu du désert.

10. En Chine, sourire et positivité sont de mise

Vous rencontrerez probablement des difficultés et des revirements de situation au cours de votre voyage. Je l’espère pour vous. Autrement quel ennui !

Pour votre bien-être mental, évitez de comparer l’environnement chinois à celui de votre pays d’origine. Acceptez juste le fait que les choses se passent ainsi en Chine. De toute manière vous ne pourriez y changer quoi que ce soit. Essayez juste de comprendre le pourquoi du comment et tâchez de voir les aspects positifs de votre séjour. Se focaliser sur les côtés moins reluisants vous confinera à un point de vue fermé et négatif. Bref, rangez votre côté franchouillard et râleur au fond de votre besace.

Je ne vous dis pas de tout aimer.

Avant mon départ, j’ai idéalisé la Chine sur la base du peu que j’en savais. Une fois sur place, certains aspects m’ont chatouillé les nerfs sévère. Étant d’un naturel déjà très très très calme, je me suis surprise à entamer un processus de jemenfoutisme flagrant. Petit à petit, on laisse aller, on se laisse aller. On laisse son jugement implacable de côté pour, finalement, se concentrer sur l’essentiel.

La Chine, pays où tout s’oppose. Y trouver sa balance c’est mieux se placer pour observer les deux côtés. Bien entendu, ceci n’est que mon point de vue au cours de mon cheminement Chinois.

En conclusion, à chacun de s’y confronter afin de se forger sa propre opinion. Qu’on l’apprécie ou pas, la Chine mérite pourtant d’être découverte. Suivez-moi donc, je vous y emmène !

Touristes chinois déguisés à la citée interdite de Pékin

Et vous ? Un point 9 à ajouter ?

Laisser un commentaire

at commodo odio sem, risus. diam felis fringilla Curabitur libero.